Des astuces pour planter les fraisiers correctement

Planter des fraisiers peut être chose très facile de premier abord. Toutefois, lorsqu’on s’y penche réellement, on constate qu’il ne suffit pas juste de faire un trou dans le jardin ou dans le potager pour qu’ils s’épanouissent. En fait, il existe des astuces qu’il faut respecter pour pouvoir récolter de bons produits. Ainsi, il est nécessaire de savoir quand les planter, quelles variétés choisir et comment les mettre en terre.

Période idéale pour planter les fraisiers

La première chose à connaître sur les fraisiers c’est que leur plantation dépend en général de leur variété. De plus, ils préfèrent une terre chaude et humide qui favorise l’enracinement des plantes. Du coup, la meilleure période est le début de l’automne ou entre le mois de septembre et d’octobre pour les fraisiers fournis en racines nues. Par contre pour ceux en godets, il est possible de l’effectuer toute l’année, sauf pendant la période de gel intense, de fortes chaleurs ou de sécheresse.

Quelles variétés de fraisiers choisir ?

Effectivement, les fraisiers ont plusieurs variétés, notamment les variétés non remontantes, remontantes et quatre saisons qui sont des petits fruits ressemblant aux fraises des bois. Ils produisent majoritairement des récoltes abondantes entre mai et juin, puis d’août aux gelées.

Cependant, voici quand même quelques exemples de variétés. Pour les non-remontants, il y a la gariguette et pour les remontantes, il y a la charlotte, le mount Everest, le maestro, la maniguette ainsi que le mara des bois.

Choix de l’emplacement de la plantation

Arrive maintenant le choix de l’endroit où les planter. Ici aussi, l’endroit dépend des variétés. De ce fait, les fraisiers à gros fruits ont besoin d’être exposés au soleil et les petits fruits ou quatre-saisons préfèrent plutôt le mi ombragé. Outre cela, il est bon de savoir que le fraisier préfère un sol humifère, frais, meuble, fertile, avec peu de calcaire et pas trop humide ni trop sec.

Préparation du terrain

Pour des fraisiers productifs, il est fortement conseillé de préparer le terrain quinze jours avant la plantation. Pour ce faire, il est important de bêcher la terre en profondeur et de supprimer les mauvaises herbes ou déchets. Ensuite, il faut incorporer une fumure de compost bien décomposée par mètre carré ainsi qu’un engrais complet pour l’enrichir.

Humidification des racines

Les mottes ou godets des fraisiers ont besoin d’être trempés dans une bassine d’eau, de préférence l’eau de pluie avant leur plantation. Si les fraisiers ont déjà des fleurs pendant cette étape, il est recommandé de les couper, car il est primordial de focaliser toute leur énergie sur l’enracinement afin que d’autres vagues de fleurs viennent ensuite.

Plantation

La plantation est l’étape la plus importante, car il est primordial de respecter les distances dans le but de faciliter les futures cueillettes. Ainsi, il est incité à les planter en ligne sur des buttes de terre de 60 cm et de 2 cm de hauteur pour éviter tout risque d’eau stagnante. Puis, il faut faire des trous de la largeur des racines du plant tous les 30 à 35 cm.

Après cela, l’étape suivante est de les reboucher et de les tasser légèrement, en veillant à ce que le collet reste bien au niveau du sol. Enfin, il convient d’arroser au pied de chaque fraisier et de couvrir d’un paillage naturel à base de feuilles mortes pour stopper les mauvaises herbes et garder l’humidité du sol.

Articles recommandés